Première impression positive



Guidage vocal

Communication avec classe

La première impression, le premier entretien: dans le quotidien professionnelle également, le premier contact est souvent déterminant pour la poursuite d’une éventuelle collaboration. Quelques rares astuces vous permettent de laisser une impression positive durable à votre interlocuteur.

Deux hommes se saluent d’une poignée de main

Les possibilités de communication ont évolué de manière fulgurante au cours des dernières années. Les échanges durant les déplacements avec le téléphone mobile, par e-mail ou par messagerie dominent le quotidien professionnel. L’entretien personnel reste cependant le moyen de communication sans doute le plus efficace – du moins quand il se passe comme il faut. Un entretien parfait commence par une bonne préparation.

Table avec ordinateur portable et smartphone éteint

Seul le téléphone mobile devrait être silencieux

Le téléphone mobile doit être muet durant la préparation. La consultation fébrile des messages est impolie et dénote un désintérêt. La marque d’intérêt est la condition indispensable à tout entretien supposant apporter une valeur ajoutée – une conversation informelle, par exemple, peut également l’apporter. Car maintes relations trouvent leur origine dans un entretien d’apparence informelle.

Avec la préparation, la moitié du chemin est déjà parcourue

Mais comment fonctionne l’entretien informel? Il n’est pas nécessaire qu’il soit aussi spontané qu’il n’y paraît: beaucoup de personnes trouvent avantageux de se constituer quelques sujets introductifs avant un événement de réseautage, par exemple. Les occasions de les tester s’offrent par ailleurs à profusion dans la vie quotidienne – chez le boulanger, au restaurant, dans le train ou au téléphone. Là, on peut également s’exercer formidablement à l’ouverture d’un dialogue. C’est très simple: toute personne répond à une question d’entrée en matière et déjà la conversation est amorcée.

Situation de vente au comptoir d’un magasin

Les similitudes créent la confiance

Si vous n’avez pas compris le nom de votre interlocuteur, redemandez de suite. Cela vaut beaucoup mieux que de renoncer à s’adresser à la personne par son nom ou de risquer de l’écorcher. Durant un entretien, il peut s’avérer profitable de parler un peu de soi et de rechercher consciemment des points communs. Les similitudes mises au jour élèvent l’entretien au niveau du relationnel où la confiance peut s’établir. L’important est que ce qui est dit soit perçu comme sérieux par le vis-à-vis. Cela s’applique naturellement aussi aux compliments qui peuvent, bien entendu, être également exprimés durant la joute commerciale. Ils doivent être acceptés avec style. Quelqu’un qui minimise ou déprécie un compliment fait preuve d’un manque de confiance en soi.

Une jeune femme assise à une table écoute son interlocuteur

Écouter au lieu d’interrompre

Les conversations peuvent également être alimentées par des questions ouvertes (commençant par qui, que, où, quand, etc.): elles servent non seulement à entamer la conversation, mais facilitent la reprise ultérieure. Une écoute attentive est nécessaire pour cela. Il s’agit, à ce niveau, d’identifier les sujets favoris de l’interlocuteur et de les prendre en compte. L’écoute attentive suppose également qu’on laisse à l’interlocuteur le temps de s’exprimer et de poser des questions.

Si vous respectez ces quelques règles, vous laisserez à coup sûr une bonne impression durable – et vous poserez probablement la première pierre d’une future collaboration.

Vous souhaitez de l’inspiration directement dans votre boîte de réception?

Dans notre newsletter par e-mail, vous recevrez chaque mois les toutes nouvelles tendances, des informations de fond passionnantes et des astuces pratiques pour votre réussite.

Abonnement gratuit