Schémas de pensée positifs



Guidage vocal

Identifier et modifier les schémas de pensée

Nos décisions et notre comportement sont influencés par les erreurs de raisonnement, qui créent souvent des malentendus en termes de communication. L’auteure Heike Thormann a identifié les principaux pièges mentaux (que nous avons résumés pour vous) et nous donne des pistes pour transformer ces blocages en schémas de pensée positifs.

Schémas de pensée représentés par plusieurs esquisses

Erreur de raisonnement 1: l’acceptation tacite

Les gens sont différents, leurs priorités aussi. Nous faisons abstraction de cette réalité en partant tacitement du principe que les autres sont animés par les mêmes motivations que nous. Nous en déduisons que les choses sont comme nous pensons qu’elles doivent être. Il en va de même lorsque nous tirons des conclusions sans disposer de preuves ou sans connaître la position de l’autre.

Erreur de raisonnement 2: la force de l’habitude

Notre cerveau est de nature paresseuse. Si nous ne le stimulons pas, il tend à rester attaché à la solution qu’il a déjà trouvée par le passé. Un phénomène bien connu, provoqué par cette force de l’habitude, est ce que l’on appelle l’aveuglement dû à la routine. Ceux qui y font face s’en tiennent à des processus éprouvés, refusent les suggestions, évitent l’autocritique et se soustraient à des changements potentiellement nécessaires.

Erreur de raisonnement 3: l’attitude d’attente

Si nous pensons qu’en vacances, tout ce qui nous intéresse, c’est la plage, nous risquons d’occulter tous les autres trésors de la région. Si nous croyons savoir à quoi nous attendre, nous ne prêtons plus attention à ce qui est réellement là. Ancrés dans nos attentes, nous réduisons le monde à la manière dont nous le voyons et non à ce qu’il est «vraiment».

Une femme portant des vêtements d’été et des lunettes de soleil est assise à la terrasse d’un restaurant en bord de mer

Erreur de raisonnement 4: la pensée axée sur le ressenti

Si nous pensons ne pas être créatifs, nous nous sentons aussi comme cela. Les sentiments produits par un certain mode de pensée orientent de nouveau notre réflexion et nous plongent dans une spirale mentale.

Erreur de raisonnement 5: la vision pessimiste du monde

Nous avons tendance à envisager le monde de manière plutôt négative que positive. Cela se manifeste, par exemple, sous la forme de scénarios du pire: par crainte d’une catastrophe, nous ne prenons plus aucune initiative. De ce fait, nous n’obtenons pas de résultats négatifs, mais pas de résultats positifs non plus. Un autre phénomène pessimiste très répandu est la pensée personnalisée. Nous interprétons automatiquement l’attitude des autres comme néfaste à notre égard. Nous nous sentons critiqués alors que ce n’est pas leur intention.

Une femme portant des lunettes réfléchit

La plupart d’entre nous se seront sans doute reconnus dans l’un ou l’autre des schémas de pensée décrits ci-dessus. Mais il y a une bonne nouvelle: il est possible de se délivrer de nos chaînes mentales et de transformer des erreurs de raisonnement en pensées positives. Pour ce faire, suivez les cinq étapes suivantes:

Étape 1: remettre en question ses schémas de pensée

Notre réalité est une construction basée sur des pensées et des filtres personnels. Ces filtres sont à leur tour déterminés par des schémas de pensée et des croyances comme «Je ne comprends rien aux chiffres». Pour pouvoir modifier de tels schémas, vous devez avant tout les identifier et mettre en doute leur pertinence.

Étape 2: comprendre ses propres schémas de pensée

Essayez maintenant d’identifier et de comprendre ce qui vous pousse à adopter vos schémas de pensée et vos croyances. Par exemple, pourquoi pensez-vous manquer de créativité? Ou encore, d’où vous vient cette crainte de faire quelque chose de travers? En comprenant mieux d’où viennent vos pensées, vous pouvez les travailler et les modifier.

Étape 3: s’interroger sur les causes de ses schémas de pensée

Ne vous contentez pas de poser un regard critique sur vos schémas de pensée, mais interrogez-vous aussi sur leur origine et sur votre manière d’y réagir. Par exemple, ce n’est pas parce qu’un professeur vous a un jour reproché votre manque de créativité qu’il avait raison. Et même s’il avait raison à ce moment-là, cela ne signifie pas que cette affirmation est toujours valable.

Étape 4: rechercher de nouveaux schémas de pensée

Remplacez en toute conscience vos anciens schémas de pensée par de nouveaux. Demandez-vous comment vous préféreriez réagir dans une situation donnée. Qu’en serait-il si vous adoptiez le schéma de pensée «Je m’autorise à commettre des erreurs»? Remplacez un par un les schémas de pensée dont vous voulez vous débarrasser par de nouveaux. 

Étape 5: mettre en pratique ses nouveaux schémas de pensée avec patience

Essayez par exemple de surmonter votre crainte de l’échec en faisant des expériences inédites. Si vous souhaitez exprimer votre avis ouvertement, faites-le. Au début, votre entourage sera peut-être surpris, mais vous gagnerez également son respect. Soyez conscient qu’il faut du temps et de la patience pour développer de nouveaux schémas de pensée. 

Source: http://www.kreativesdenken.com/tipps/lebensgestaltung/denkmuster-aendern.html

Vous souhaitez recevoir des idées d’inspiration directement dans votre boîte de réception?

Notre newsletter électronique vous informe chaque mois sur les dernières tendances, les informations de fond captivantes et les astuces pratiques pour votre succès.

Abonnement gratuit